circuits est un récit interactif qui explore ce que signifie se souvenir, témoigner et parler de traumatismes sexuels. L’histoire se débat avec tout ce qui peut et ne peut être dit, qu’il s’agisse d’histoires racontées en ligne, aux médias, aux professionnels de la santé, ou même devant les tribunaux. La construction fragmentée et cyclique de circuits reflète le chaos de se souvenir et de répéter des traumatismes. Tandis que l’histoire serpente autour d’elle-même, les photographies numériques de la narratrice se « développent », construisant un corps de même qu’un récit, et suggérant que les récits de traumatismes ne sont pas que répétitifs, mais aussi régénératifs. Tandis que nous nous perdons dans les méandres entrelacés de ce récit de détresse, nous sommes invités à réfléchir au tabou de l’agression et de l’abus sexuels, et à ressentir la douleur et le pouvoir associés à l’acte consistant à révéler ouvertement la vérité au sujet de nos propres traumatismes.

--

circuits is an interactive narrative that explores what it means to remember, witness, and talk about sexual trauma. The story grapples with everything that can and cannot be said, whether these stories are told online, to the media, to health care professionals, or even in legal courts. circuits' fragmented and cyclical construction reflects the chaos of remembering and repeating trauma. As the story winds around itself, the narrator's digital photos 'develop,' constructing a body as well as a narrative, and suggesting that trauma narratives are not just repetitive, but regenerative. As you become lost in the interweaving narrative of distress you are invited to consider the stigma of sexual assault and abuse, and to feel the pain and power in speaking the truth of our own experiences with trauma.